28/06/2018

Jamais 2 sans 3.

Bon, on va tenter de rire et de décompresser de la situation. Vous savez cette vieille expression moisie du cul (pardon) qui dit "Jamais deux sans trois", et bien, je la déteste. L'arrivée sur Orléans?

Première semaine, mon mec a un accrochage avec un voisin qui met trop fort sa musique, agression, hôpital, dépôt de plainte. Ouais, super, ça commence bien.

Mauvaise expérience, Orléans est quand même une ville très belle, on est très heureux et puis il ne fait pas si mauvais que ça niveau météo...

Deux mois après l'installation de mon mec, orage,  la foudre tombe sur son immeuble. Lui grillant la télévision, la console de jeux et la freebox.

Hahahaha essayons d'en rire... Jamais deux sans trois je dis en dédramatisant.

La semaine dernière, on trouve un super appartement pour s'y installer tous les deux, le quartier est super chouette, et en plus je peux signer le bail en ligne de façon électronique, c'est parfait, même pas besoin de me déplacer. Bug informatique qui dure depuis plus de 24 heures, la transaction est compromise (enfin l'argent a bien été prélevé lui). Voilà c'est génial, merci Orléans, merci d'accueillir le couple le plus poissard des logements!

Normalement il ne devrait plus rien nous arriver, mais méfiance. Je n'ai pas encore déménagé, mais je crois que j'ai bien fait de prendre l'assurance tout risques pour mon camion...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire