21/03/2017

Week-end dans les Alpilles.

Ce week-end nous étions invités par une amie de L'amoureux pour découvrir les Alpilles. Nous avons passé un superbe week-end en Provence, le beau temps et la bonne humeur étaient au rendez-vous, j'ai passé de supers moments et fait de jolies rencontres (merci le mojito qui a un peu aidé, parce que bon, être à l'aise avec 12 personnes qu'on rencontre pour la première fois, c'était un peu la grosse épreuve pour moi!).

Nous avons pris la route en amoureux vendredi et nous nous sommes arrêtés à Avignon. Nous n'avions rien prévu, quelques indications donnés par ma TL sur Twitter, et finalement nous avons passé un super après-midi. Nous nous sommes garés au Palais des Papes puis avons déambulé dans les rues d'Avignon avec la visite de la basilique qui est absolument superbe. 


Le lendemain matin, découverte des beaux villages des Alpilles. Eygalières que j'ai beaucoup aimé, suivi des Baux, un des plus beaux villages de France. La vue près de la Vierge à Eygalières est superbe.

Eygalières
Eygalières.
Les Baux.
La vue depuis Les Baux.
L'après-midi direction Aureille pour une randonnée dans les Alpilles, qui fut assez épique mais j'en garde un merveilleux souvenir. J'en ai bavé pour grimper (c'est clairement le mot, j'ai fini à quatre pattes le parcours tellement la pente était rude), mais la vue était absolument inoubliable. Vous voyez les paysages dans La Gloire de mon Père? Et bien c'était ça. Sublime et magique avec les taureaux au milieu des Alpilles.


Après cette longue journée, le barbecue et l'apéro furent bien mérités! Le lendemain, c'était reparti pour la vadrouille avec la découverte de Saint-Rémy de Provence que j'ai adoré.




Voilà pour ce week-end provençal riche en dépaysement! Le prochain week-end prévu sera savoyard et haut savoyard en Mai. J'ai déjà hâte, car la France regorge vraiment de merveilles et de belles rencontres...

08/03/2017

Ass Mat depuis six mois, le bilan.

Ca y est, on a passé les six mois! Alors il est temps de faire un petit bilan.

Je n'ai toujours qu'un seul contrat avec ma petite souris, mais cela va s'arranger dès Septembre où j'accueillerai son petit frère, passant ainsi à deux contrats, mes deux places de mon agrément actuel seront donc remplies. J'ai une proposition pour une garde d'une petite fille en périscolaire, pour cela j'attends la réponse pour ma demande de modification d'agrément... Je rencontre l'assistante sociale le 22 Mars, je croise les doigts pour que cela me soit accordé, et ainsi passer à trois enfants! J'ai vraiment eu un coup de coeur pour la famille rencontrée, et j'espère vraiment que je saurai convaincre la PMI de mes capacités à m'occuper de trois enfants. Ce qui risque encore de me poser un problème c'est ce premier étage sans ascenseur... Mais j'ai mes arguments et je compte bien faire appel si jamais la réponse est négative.

En six mois, j'ai bien trouvé mes marques et j'ai une bonne organisation. Les journées sont rythmées, la petite souris évolue à son rythme et on passe les étapes petit à petit. Elle marche depuis une semaine! Je suis heureuse de la voir progresser, grandir... Elle change de plus en plus. Elle est dans un âge que j'aime beaucoup, je la surnomme Godzilla quand elle me démolit l'intégralité de la maison (les meilleurs jouets sont les télécommandes et les placards, et quelle idée a eu Ikea de faire des protège-coins en forme de mains? Je passe ma vie à les remettre). On sort beaucoup, je fais connaissance avec  parents et assistantes maternelles du quartier. Moi qui suis timide et qui n'aime pas trop me mêler à des inconnus, je sors le plus souvent possible pour aller à la rencontre des autres et j'adore ça. Nous allons toutes les semaines à la médiathèque, au parc deux fois par jour quand la météo nous le permet. Je prends le temps de m'occuper d'elle, et c'est un réel plaisir d'écouter ses besoins. La bienveillance a un effet bénéfique sur elle et sur moi. Je suis une ass mat zen, épanouie et heureuse de faire ce qu'elle fait.

Je n'ai que du positif à tirer de ces six mois. Le seul truc négatif c'est donc l'unique contrat mais ce ne sont pas les propositions qui manquent et cela m'encourage à me battre pour faire ce que j'aime. Je fais de ma passion mon travail et ça, c'est vraiment génial. Alors même si les fins de mois (voir les milieux de mois en fait) sont difficiles, j'avance, je garde espoir et je continue avec le soutien de mon amoureux et de ma famille. Tous les collègues me l'ont dit: la première année, accroches toi! Alors je tiens, et je n'abandonnerai pas. Et je continue de partager avec vous mon quotidien d'ass mat par ici. Avec de belles nouvelles bientôt hein, on oublie pas de croiser les doigts le 22!

04/03/2017

9.

Dans dix jours, tu auras 9 ans. Neuf ans! Et comme chaque anniversaire, je pense à toi. Je parle encore de toi mais beaucoup moins qu'avant. Le temps fait son effet, et peu à peu je fais le deuil de cette période de ma vie où j'étais ta belle mère et toi ma belle fille. Le plus dur cela a été de ne plus te voir, et je suppose que pour toi, cela a été tout aussi difficile, un jour peut être je pourrais t'expliquer tout ça, mais pour l'instant je sais bien que je n'ai aucune place à avoir dans ta vie. Je suis juste un peu peinée que tout cela ai été brutal pour toi, d'être coupée de ta stabilité, de ton second foyer, parce que moi je l'avais décidé. Je pense souvent que tu dois me détester, mais je comprends, c'est normal, tu avais 7 ans, je quittais ton papa, je lui demandais de quitter notre maison, et il était impossible pour moi de faire semblant, de jouer à la petite famille recomposée parfaite, alors qu'au fond je cachais mes blessures, ma douleur, ma tristesse. Ecrire ici m'a toujours fait du bien, car je peux dire ce que je ressens, même si tu ne lis pas ses mots, mais au moins j'évacue ce que je ressens, et je sais qu'à présent le chapitre est clos. J'ai fait mon deuil de ton sourire, de ta présence, de ta joie de vivre, de ton rire, de tes je t'aime... Parfois je parle de toi et je rends sans doute les gens mal à l'aise, mais pour moi tu resteras toujours un agréable souvenir malgré tous les tracas de la famille recomposée, une bulle de souvenirs que je n'ai en aucun cas envie d'oublier. Le temps passe, les blessures se referment, et je pense encore à toi cette année pour ton anniversaire. Bon anniversaire ma Lili, que ta neuvième année soit merveilleuse.