08/11/2017

30.

Bon bah voilà les gars, j'ai 30 ans. Et ça va j'ai survécu. La moitié des messages me traitait de vieille, je vous retiens. Le vrai truc qui m'a mis un coup de vieux, c'est les meilleures copines qui te rappellent les dizaines d'années d'amitié. Là ouais, tu te dis que le temps passe. Mais sinon 30 ans c'est plutôt cool comme âge!

A 20 ans,  je me voyais déjà en mère de famille, un peu une Lynette Scavo superwoman qui jonglerait entre tous ses marmots. Résultat: je jongle avec des marmots mais ce ne sont pas les miens. Dix ans plus tard, je suis heureuse de ne pas avoir la vie que j'espérais à 20. Ne pas être mariée, ne pas avoir d'enfants à 30 ans, c'est aussi réaliser à quel point l'on s'est épanouie personnellement. J'ai eu des histoires d'amour, des ruptures difficiles, j'ai goûté un temps à la famille recomposée, j'ai eu des amants, des amis, des amours, des emmerdes. J'ai vécu des moments difficiles, j'ai galéré financièrement en tant que femme seule qui tente de réussir professionnellement, mais je m'en suis sortie. Les hommes m'ont fait souffrir comme jamais mais je me suis relevée. Beaucoup plus forte, beaucoup plus déterminée dans ce que je souhaitais et ce que je ne voulais plus.

Et j'arrive à 30 ans sans mari ni enfants comme la moi de 20 ans l'espérait, mais avec une force incroyable pour toutes les années qui arrivent. Je sais que je m'en sortirais toujours, parce que la vie me l'a appris. Alors non je ne vais pas vous dire que j'ai changé d'avis, bien sûr que je veux un mari (enfin "un" mari, non, lui comme mari, oui), et des enfants à moi, à nous, mais moi qui avait fait un pacte avec mon meilleur ami "Si à 30 ans je n'ai pas d'enfants, on en fait un tous les deux" parce que j'avais une peur viscérale de finir seule, périmée, sans gosses, et bien à l'heure actuelle, je sais que devenir la femme de quelqu'un et avoir des enfants n'est pas du tout la seule manière de "réussir sa vie". 

A 30 ans, je me fous (enfin!) des pressions sociales, j'emmerde les soi disant potes qui te disent "Dépêches toi de faire un gosse tu te périmes!", et bordel que c'est cool de finir le travail et de se retrouver solo chez soi le soir à regarder des séries, avec le chat, et un plateau tv, seule avec toi même. L'emménagement à deux est prévu pour l'été 2018 mais je compte bien profiter des derniers instants de ma vie à vivre seule, parce qu'il est essentiel de se sentir bien avec soi même avant de vivre à deux, cela rend bien plus heureux. Je suis tellement heureuse de voir mes copines se marier et faire des bébés, mais ma vie actuelle je l'aime aussi. On ne peut pas arrêter le temps à 30 ans? Parce que ce serait trop cool d'avoir toujours cet âge là... 

A 30 ans, je fais aussi le métier que je rêvais de faire à 20 ans. D'ailleurs avec le recul, je pense que je n'aurai pas pu l'exercer à cet âge là. Mon parcours professionnel m'a permis d'acquérir beaucoup d'expériences, de me former, pour devenir assistante maternelle, et gagner cette année, ma vie très confortablement. Tout sera à recommencer l'année prochaine mais ce n'est pas grave, j'aime les aventures... 

A 30 ans, je sais qui sont mes véritables amis. Ceux et celles qui sont là depuis plus de dix ans, et sur qui j'ai pu compter sans relâche depuis mon adolescence. Et je ne doute pas de leur présence dans ma vie dans les décennies à venir.

A 20 ans, on cherche ce que l'on va devenir, et à 30 ans, on sait ce que l'on est et ce que l'on veut. 30 ans, c'est l'âge du bonheur et de l'équilibre parfait, cette prochaine décennie sera chouette.

1 commentaire:

Rhazaé a dit…

Ton article donne envie d'arriver aux 30 ans tellement tu es épanouie ♥