04/03/2017

9.

Dans dix jours, tu auras 9 ans. Neuf ans! Et comme chaque anniversaire, je pense à toi. Je parle encore de toi mais beaucoup moins qu'avant. Le temps fait son effet, et peu à peu je fais le deuil de cette période de ma vie où j'étais ta belle mère et toi ma belle fille. Le plus dur cela a été de ne plus te voir, et je suppose que pour toi, cela a été tout aussi difficile, un jour peut être je pourrais t'expliquer tout ça, mais pour l'instant je sais bien que je n'ai aucune place à avoir dans ta vie. Je suis juste un peu peinée que tout cela ai été brutal pour toi, d'être coupée de ta stabilité, de ton second foyer, parce que moi je l'avais décidé. Je pense souvent que tu dois me détester, mais je comprends, c'est normal, tu avais 7 ans, je quittais ton papa, je lui demandais de quitter notre maison, et il était impossible pour moi de faire semblant, de jouer à la petite famille recomposée parfaite, alors qu'au fond je cachais mes blessures, ma douleur, ma tristesse. Ecrire ici m'a toujours fait du bien, car je peux dire ce que je ressens, même si tu ne lis pas ses mots, mais au moins j'évacue ce que je ressens, et je sais qu'à présent le chapitre est clos. J'ai fait mon deuil de ton sourire, de ta présence, de ta joie de vivre, de ton rire, de tes je t'aime... Parfois je parle de toi et je rends sans doute les gens mal à l'aise, mais pour moi tu resteras toujours un agréable souvenir malgré tous les tracas de la famille recomposée, une bulle de souvenirs que je n'ai en aucun cas envie d'oublier. Le temps passe, les blessures se referment, et je pense encore à toi cette année pour ton anniversaire. Bon anniversaire ma Lili, que ta neuvième année soit merveilleuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire