08/11/2017

30.

Bon bah voilà les gars, j'ai 30 ans. Et ça va j'ai survécu. La moitié des messages me traitait de vieille, je vous retiens. Le vrai truc qui m'a mis un coup de vieux, c'est les meilleures copines qui te rappellent les dizaines d'années d'amitié. Là ouais, tu te dis que le temps passe. Mais sinon 30 ans c'est plutôt cool comme âge!

A 20 ans,  je me voyais déjà en mère de famille, un peu une Lynette Scavo superwoman qui jonglerait entre tous ses marmots. Résultat: je jongle avec des marmots mais ce ne sont pas les miens. Dix ans plus tard, je suis heureuse de ne pas avoir la vie que j'espérais à 20. Ne pas être mariée, ne pas avoir d'enfants à 30 ans, c'est aussi réaliser à quel point l'on s'est épanouie personnellement. J'ai eu des histoires d'amour, des ruptures difficiles, j'ai goûté un temps à la famille recomposée, j'ai eu des amants, des amis, des amours, des emmerdes. J'ai vécu des moments difficiles, j'ai galéré financièrement en tant que femme seule qui tente de réussir professionnellement, mais je m'en suis sortie. Les hommes m'ont fait souffrir comme jamais mais je me suis relevée. Beaucoup plus forte, beaucoup plus déterminée dans ce que je souhaitais et ce que je ne voulais plus.

Et j'arrive à 30 ans sans mari ni enfants comme la moi de 20 ans l'espérait, mais avec une force incroyable pour toutes les années qui arrivent. Je sais que je m'en sortirais toujours, parce que la vie me l'a appris. Alors non je ne vais pas vous dire que j'ai changé d'avis, bien sûr que je veux un mari (enfin "un" mari, non, lui comme mari, oui), et des enfants à moi, à nous, mais moi qui avait fait un pacte avec mon meilleur ami "Si à 30 ans je n'ai pas d'enfants, on en fait un tous les deux" parce que j'avais une peur viscérale de finir seule, périmée, sans gosses, et bien à l'heure actuelle, je sais que devenir la femme de quelqu'un et avoir des enfants n'est pas du tout la seule manière de "réussir sa vie". 

A 30 ans, je me fous (enfin!) des pressions sociales, j'emmerde les soi disant potes qui te disent "Dépêches toi de faire un gosse tu te périmes!", et bordel que c'est cool de finir le travail et de se retrouver solo chez soi le soir à regarder des séries, avec le chat, et un plateau tv, seule avec toi même. L'emménagement à deux est prévu pour l'été 2018 mais je compte bien profiter des derniers instants de ma vie à vivre seule, parce qu'il est essentiel de se sentir bien avec soi même avant de vivre à deux, cela rend bien plus heureux. Je suis tellement heureuse de voir mes copines se marier et faire des bébés, mais ma vie actuelle je l'aime aussi. On ne peut pas arrêter le temps à 30 ans? Parce que ce serait trop cool d'avoir toujours cet âge là... 

A 30 ans, je fais aussi le métier que je rêvais de faire à 20 ans. D'ailleurs avec le recul, je pense que je n'aurai pas pu l'exercer à cet âge là. Mon parcours professionnel m'a permis d'acquérir beaucoup d'expériences, de me former, pour devenir assistante maternelle, et gagner cette année, ma vie très confortablement. Tout sera à recommencer l'année prochaine mais ce n'est pas grave, j'aime les aventures... 

A 30 ans, je sais qui sont mes véritables amis. Ceux et celles qui sont là depuis plus de dix ans, et sur qui j'ai pu compter sans relâche depuis mon adolescence. Et je ne doute pas de leur présence dans ma vie dans les décennies à venir.

A 20 ans, on cherche ce que l'on va devenir, et à 30 ans, on sait ce que l'on est et ce que l'on veut. 30 ans, c'est l'âge du bonheur et de l'équilibre parfait, cette prochaine décennie sera chouette.

11/10/2017

Petites crèmes à la banane.


C'est express et super bon! Il vous faut:

- Quelques bananes mûres
- De la crème fraîche épaisse
- Du sucre roux

Dans un blender, il suffit de mixer tous les ingrédients, vos bananes avec 2 cuillères à soupe de crème fraîche, et 1 cuillère à soupe de sucre roux (facultative).
Versez votre préparation dans des petits pots en verre, mettez les au frais et dégustez les quelques heures plus tard. Gros succès pour les enfants!

27/08/2017

Espelette, Ezpeletar.

Au Pays Basque, nous nous sommes rendus une demi journée sur Espelette, petit village renommé pour son piment, perdu dans le Labourd,  à seulement 10 kilomètres de la frontière espagnole. C'est une région très verte avec beaucoup de moutons, brebis et de pottoks (des poneys), énormément d'arbres, nous sommes vraiment dans les Pyrénées, aucun doute!

C'est un village vraiment très joli. Les maisons sont basques et typiques, recouvertes de piments qui sèchent. Le blanc et le rouge dominent. Il y a une très jolie balade à faire au sein du village, et vous pouvez bien évidemment acheter du piment d'Espelette (AOP) dans les nombreuses boutiques. Le piment a remplacé le poivre depuis cinq siècles au Pays Basque... Ma belle mère (basque) en met dans bon nombre de ses plats... et moi après une semaine là bas, le piment est aussi adopté...

Nous avons pu découvrir une exposition dédiée au piment également. L'occasion de retracer l'histoire du piment d'Espelette, de le placer en comparaison des autres piments, ainsi que de le sentir et le goûter. Il y a un espace pour les enfants, afin que les parents profitent de l'expo commentée. Et un coin à senteurs très ludique pour les adultes comme les plus jeunes: 4 odeurs à sentir une à une (tomate, poivron, pain grillé, foin séché) qui composent au final l'odeur du piment d'Espelette. La responsable de l'expo est très sympa et je suis même repartie avec des fiches recettes dont des desserts au piment que j'ai hâte de tester.

Vous trouverez donc du piment à Espelette mais aussi tous les produits dérivés: du sel au piment, des piments frais, de la moutarde, du chocolat... ainsi que tous les grands basiques de la gastronomie basque: pâté basque, confitures de cerises noires, fromages de brebis (vous avez de nombreuses fermes sur la route menant à Espelette, n'hésitez pas à vous arrêter chez les producteurs locaux).


Nous avons mangé dans un des restaurants les plus renommés d'Espelette: le restaurant Euzkadi. La décoration est typique et pittoresque, et les plats traditionnels. Nous avons très bien mangé. L'amoureux a pris un axoa (à prononcer "achoa"), qui est un émincé de bœuf avec épices, piments, poivrons et oignons. Pour ma part, j'ai choisi une cuisse de canard laqué au vinaigre de cerises, une pure tuerie. En dessert, nous sommes restés dans le traditionnel avec le gâteau basque à la crème pâtissière, qui était vraiment délicieux.

Nous avions également prévu la visite de la chocolaterie Antton, que nous n'avons malheureusement pas pu faire par manque de temps. C'est une chocolaterie très réputée là encore pour son chocolat au piment d'Espelette. L'atelier se visite, si vous avez l'occasion, n'hésitez pas.

Bref, si vous aimez les jolis petits villages, la bonne gastronomie, n'hésitez pas, et mettez Espelette sur vos visites du Pays Basque!

♥ Hôtel Restaurant Euzkadi
285 Karrika Nagusia
64250 Espelette

♥ Chocolaterie Anton
105 Merkatu Plaza
64250 Espelette

♥ Epicerie Fine Lurretik
55 place du jeu de Paume
64250 Espelette

21/03/2017

Week-end dans les Alpilles.

Ce week-end nous étions invités par une amie de L'amoureux pour découvrir les Alpilles. Nous avons passé un superbe week-end en Provence, le beau temps et la bonne humeur étaient au rendez-vous, j'ai passé de supers moments et fait de jolies rencontres (merci le mojito qui a un peu aidé, parce que bon, être à l'aise avec 12 personnes qu'on rencontre pour la première fois, c'était un peu la grosse épreuve pour moi!).

Nous avons pris la route en amoureux vendredi et nous nous sommes arrêtés à Avignon. Nous n'avions rien prévu, quelques indications donnés par ma TL sur Twitter, et finalement nous avons passé un super après-midi. Nous nous sommes garés au Palais des Papes puis avons déambulé dans les rues d'Avignon avec la visite de la basilique qui est absolument superbe. 


Le lendemain matin, découverte des beaux villages des Alpilles. Eygalières que j'ai beaucoup aimé, suivi des Baux, un des plus beaux villages de France. La vue près de la Vierge à Eygalières est superbe.

Eygalières
Eygalières.
Les Baux.
La vue depuis Les Baux.
L'après-midi direction Aureille pour une randonnée dans les Alpilles, qui fut assez épique mais j'en garde un merveilleux souvenir. J'en ai bavé pour grimper (c'est clairement le mot, j'ai fini à quatre pattes le parcours tellement la pente était rude), mais la vue était absolument inoubliable. Vous voyez les paysages dans La Gloire de mon Père? Et bien c'était ça. Sublime et magique avec les taureaux au milieu des Alpilles.


Après cette longue journée, le barbecue et l'apéro furent bien mérités! Le lendemain, c'était reparti pour la vadrouille avec la découverte de Saint-Rémy de Provence que j'ai adoré.


Voilà pour ce week-end provençal riche en dépaysement! Le prochain week-end prévu sera savoyard et haut savoyard en Mai. J'ai déjà hâte, car la France regorge vraiment de merveilles et de belles rencontres...

02/02/2017

Ma journée chez Nounou. B, 15 mois.

9H_ J'arrive chez ma Nounou qui nous accueille avec ma maman dans l'entrée de sa maison. Ma nounou y installe le matelas à langer comme ça ma maman me pose et me déshabille en même temps qu'elle raconte ma nuit et comment je vais. Puis je tends mes bras à Nounou, je fais un bisou à Maman avec le méga sourire de coquine qui les fait tous fondre, puis je ferme vite la porte car moi je veux aller voir le chaaaaaat, j'adore trop le chat, et le matin quand j'arrive, le chat vient toujours me sentir et moi je lui fais un bisou ou une caresse, je rigole aussi car les moustaches ça me chatouille.
Nounou me pose près des jouets et range mon repas et mon goûter que Maman a apporté. Je croquerai bien dans la banane, mais on m'a dit que la peau de banane c'était pas bon, moi j'adore!

9H _ 9H30 On joue ensemble avec ma Nounou sur le tapis de jeux du salon. Elle a installé mes jeux préférés pour que l'accueil se passe bien et que j'ai tout de suite envie d'aller jouer. Ma passion en ce moment c'est mon bébé, il pleure quand j'appuie sur son ventre. Cela tombe bien vu que je vais être grande soeur! Je vais un peu embêter le chat, Nounou me dit qu'on ne doit pas embêter le chat lorsqu'il fait dodo. Alors je décide d'aller vider les livres de ma bibliothèque.

9H30_ Nounou a compris le signal: je veux qu'on me lise une histoire. Enfin une histoire... Moi j'adore trop ça, alors je veux lire tous les livres!!! Mon préféré c'est le Petit Roro, avec pleins de mots rigolos qu'on me dit tout le temps: doudou, toutou, caca, papa, maman, tata, nounou, cracra... Nounou me le lit au moins dix fois par jour, j'adore trop je vous ai dit.

10H_ Je baille alors c'est l'heure d'aller au dodo. Nounou m'installe sur le matelas à langer pour me déshabiller et voir si ma couche a besoin d'être changé. Je secoue les mains, car je veux une chanson! J'aime autant les chansons que les histoires! Et en ce moment, ma Nounou est trop fière car je sais faire le grand cerf! Elle est tout heureuse quand je mets mes mains sur ma tête. Non mais les adultes, je vous jure, il en faut peu...

10H_ 12H Dodo. Je râle un peu mais je suis bien dans ma chambre, ma gigoteuse, mon doudou, la couverture de ma maman que je caresse, et ma petite musique. Des fois, j'appelle le chat, Nounou dit qu'on est des coquines toutes les deux!

12H_ Je me réveille toujours de bonne humeur, les yeux grands ouverts comme si je redécouvrais ma chambre! J'essaie de faire du charme à Nounou pour toucher les décorations de ma chambre, ça marche, elle m'emmène partout où je tends la main, mais bon, il y a des choses que je n'ai pas le droit de toucher. Mais c'est beau. Quand elle me donne la boule à neige avec le petit bébé dedans, je suis trop heureuse! Nounou me rhabille et me pose sur mon tapis pour jouer pendant qu'elle réchauffe mon repas.

12H15_ J'ai faim, alors je le fais savoir.

12H20_ On passe à table, et en ce moment on mange en tête à tête avec ma Nounou. A 15 mois, je sais manger avec ma cuillère,  mais des fois je mange avec mes doigts car c'est encore un peu dur surtout les pâtes!

13H_ Le repas est fini, Nounou s'active à ranger et nettoyer pendant que je joue tranquillement. Souvent après manger, on écoute de la musique et on fait des jeux libres pour que j'apprenne à jouer toute seule, c'est important pour "que je me construise" qu'elle dit.

14H_ C'est l'heure de ma seconde sieste! C'est qu'à force de faire du quatre pattes dans toute la maison, je suis épuisée! Nounou aussi me dit qu'elle est fatiguée, je ne vois pas pourquoi, c'est chouette de me courir après pouvoir aller partout où je veux!

16H_ Je me réveille et c'est l'heure du goûter. Nounou se fait un petit thé, que j'ai souvent envie de goûter, mais je suis encore trop petite, vivement que je grandisse! J'adore le goûter parce que c'est aussi l'heure où le chat a fini sa sieste, donc il essaie de venir chiper mes petits beurres. Ma nounou le chasse, mais moi je lui tend mes biscuits et je lui jette des miettes par terre.

16H20_ Nounou nettoie et moi je me sauve dans la chambre pour jouer! Dans ma chambre, j'ai droit d'y aller toute seule car tout est sécurisé, mais Nounou trouve ça fou que je veuille toujours y aller quand justement elle, elle aimerait bien m'avoir sous ses yeux!  Mais elle n'a pas compris ma ruse: comme ça je sais qu'elle nettoie encore plus rapidement et comme ça elle peut jouer avec moi!

16H30_ Allez hop c'est parti pour la balade! Souvent on va au parc ou à la médiathèque, je les fais tous craquer là bas.

17H30_ On est à la maison, au chaud! Nounou m'installe une petite activité: du dessin, des gommettes, de la pâte à modeler, des jeux de transvasement ou les mosaïques avec les pions de couleurs a enfoncé sur la grille, j'aime bien ça! 

18H_ Nounou ramasse les trucs que j'ai lancé par terre, pendant que je vide les paniers de jeux du salon entre deux "N'embêtes pas le chat!". C'est le retour des jeux libres.

19H_ Nounou me met en pyjama. La journée commence à être longue mais c'est bientôt l'heure de dîner. Nounou me réchauffe ma soupe, et je la bois dans ses bras vers le coin à histoires. Vous devinez ce que je réclame ensuite? Ouiiiii des histoires!

20H_ Maman ou Papa arrive. Je suis fatiguée, et je crois que ma Nounou aussi! A demain!