19/12/2016

Ma semaine en bref #5.

Lundi, le soleil était au rendez vous mais le froid aussi! On a fait un petit tour express au parc pour baptiser les premières chaussures! Vivement que les températures remontent pour les enfants, pas évident de passer moins de temps dehors (ni pour les nounous du coup). Tellement épuisée de ma journée que je me suis couchée sans m'être mise à jour sur The Walking Dead. Scaaaaaandale !

Mardi, balade au marché de Noël en écharpe de portage. Toujours autant d'émerveillement face aux lumières! Par contre, j'ai rapidement mal au dos avec l'écharpe que j'ai, j'ai tenu une heure de balade mais je n'aurai pas pu faire plus sous peine de me blesser je pense. Elle est très bien pour de l'appoint (je l'utilise souvent à la maison quand la petite a besoin des bras), mais en sortie ce n'est pas l'idéal. En tout cas, c'est génial le portage, je ne penserai pas que j'aimerai autant moi qui était habituée aux poussettes.

Mercredi, partiellement en repos ce jour là, j'ai pris du temps pour moi. Déjà parce que j'ai un gros rhume et comme je ne suis jamais malade, je le supporte très mal. Et je ne peux même pas dire que c'est la petite qui me l'a refourgué vu qu'elle même n'est pas malade. Juste pris froid bêtement en me croyant justement invincible. La prochaine fois je me couvrirais mieux.... Et là j'entends la voix de ma mère quand j'étais ado résonner en moi "tu vas attraper la mort Julie!".

Jeudi, j'attends un colis de Noël pour mon amoureux, et finalement c'est moi qui ai été un surprise avec un énorme colis de ma copine Séverine avec pleins de cadeaux! J'ai versé ma larme évidemment, grosse chouineuse que je suis. Je dois attendre Noël, mais les chocolats Milka sont déjà digérés...

Vendredi, direction le sud ouest pour un week-end bordelais et libournais! D éjeuner à l'Oiseau Cabossé où l'on s'est régalés, puis déambulation dans Bordeaux pour admirer les jolies vitrines et le marché de Noël avec ma Lou et nos amoureux. Dimanche, on a fait le plein de chocolats chez Georges Larnicol notre chocolatier adoré de Libourne pour en offrir à nos parents. Puis retour dans la grisaille de Rhône Alpes....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire