03/10/2016

Motricité libre.

Je suis une fervente partisane (un peu une extrémiste même) de la motricité libre. La motricité libre qu'est ce que c'est? C'est le développement moteur autonome définit par Emmi Pikler, autrement dit, laissez l'enfant évoluer niveau moteur par lui même. 

Les phases du développement chez un bébé sont:
- passer du dos au ventre, rouler.
- rampe et quatre pattes.
- position assise.
- se mettre debout.
- marcher.

Et le tout, à son rythme bien évidemment. On ne met pas son bébé assis s'il ne connaît pas cette position, on ne tient pas les mains de son bébé pour le faire marcher s'il n'a pas encore appris à marcher de lui même. Alors bien sûr je sais que c'est de la théorie, et qu'on a parfois des réflexes... J'entends souvent les parents dire "oui mais il adore être assis!", "mais c'est lui qui veut marcher". Oui peut être mais en le mettant dans la position que l'enfant n'a pas acquis seul, c'est lui enlever sa joie et sa fierté de la découvrir seul, et c'est surtout le bourrer de frustrations car forcément quand il voudra se remettre dans cette position il ne pourra pas, et perdra confiance en lui.  

Alors ici, on pratique la motricité libre, même si on s'adapte aussi aux habitudes que le bébé peut avoir avec ses parents. Par exemple, ma petite souris a débarqué chez moi à tout juste 10 mois, vacillant en position assise et faisant quelques pas quand on lui tenait les mains. La première semaine, je me demandais même si elle savait se retourner. Puis à force de rester sur le dos sur son tapis de jeux, je l'ai vu commencé à se mouvoir, et aujourd'hui, je sais qu'elle est capable de se retourner facilement, et surtout en un mois seulement elle a acquis la rampe, arrière et avant, et ce matin même je l'ai surprise entrain d'essayer de se mettre debout.


Pour moi, la motricité libre est très importante, car positive pour l'enfant. Quel bonheur je prends à l'observer faire des progrès par elle même, à découvrir son corps et l'espace qui l'entoure seule, avec mes encouragements, mes applaudissements. Je ne vois que du positif à les laisser se mouvoir seul. D'un point de vue sécurité, je trouve cela important aussi. Car croyez moi un enfant qui apprend par lui même à se mettre debout et marcher, aura le réflexe de mettre ses mains en avant en cas de chute, et cela évite bien des bobos... Et comme ici c'est du carrelage dans la pièce à vivre, autant vous dire que j'appréhende les premiers pas, mais en lui faisant confiance en motricité libre, il n'y a pas de stress à avoir concernant les chutes. Il y en aura bien sûr, mais j'espère qu'elle aura acquis son réflexe de mains en avant en cas de perte d'équilibre d'ici là.

Pratiquer la motricité libre c'est aussi passer pour l'ovni parmi les nounous, car ici, cela m'horripile de sortir au parc et de laisser l'enfant dans sa poussette. Quel intérêt pour l'enfant de rester planter dans sa poussette à regarder les grands jouer alors qu'il y a tant à explorer? Alors ici, je sors la petite souris de la poussette, et je la laisse vadrouiller au sol, que ce soit de l'herbe ou du goudron, objectif bouger! Bien sûr, je recommande aux parents des tenues simples et pratiques. Beaucoup d'assistants maternels, me regardent avec de gros yeux quand je laisse mes bébés au sol, mais j'ai fait l'expérience avec les jumelles. Marche à 12 mois, pas de chutes, escaliers montés et descendus à 20 mois, poussette double vendue à deux ans et demi car elles avaient l'habitude de sortir et de marcher librement.

J'espère avoir convaincu les sceptiques de la motricité libre qui passeront par là et pour approfondir la réflexion, je vous invite à découvrir le site français Pikler Loczy, qui parle de ce sujet entre autres.

2 commentaires:

  1. Je suis à 100% pour la motricité libre par contre donner un doigt à un enfant pour qu'il fasse 2 - 3 pas alors qu'il se met lui - même debout et qu'il se déplace en se tenant à la table, aux chaises etc ... je ne vois pas en quoi ça nuit à la motricité libre. Pour moi la motricité libre c'est aussi accéder aux demandes d'un enfant et parfois les enfants demandent à marcher alors qu'ils ne savent pas le faire tout seul après c'est sûr il ne faut pas en abuser non plus et les forcer à marcher parce que ça fait plaisir à l'adulte !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces informations. Je n'ai pas pratiqué la motricité libre pour mon ainée, je ne connaissais même pas le principe. Bon, elle tenait assise à 6 mois, faisait ses 3 premiers pas seuls à 11 mois et marchait à 12 mois. Par contre, sa petite soeur va bientôt rentrer à la crèche et on y pratique la motricité libre, du coup je me renseigne. Et j'ai déjà remplacé le petit tapis d'éveil par un plus grand dans sa chambre. Très bonne soirée !

    RépondreSupprimer