28/09/2016

Ass mat depuis un mois.

Ça y est, cela fait maintenant un mois que j'ai commencé mon activité d'assistante maternelle... Les semaines sont passées très vite, je ne me suis pas rendue compte du temps qui passe (s'il pouvait passer aussi vite entre Octobre et Janvier ce serait vraiment cool #privatejoke) mais une chose est sûre, c'est que je suis certaine que ce métier est fait pour moi... Même si j'espère des journées plus chargées pour bientôt (ouais je suis un peu accro au travail).

J'ai obtenu mon premier contrat deux jours après mon inscription chez Pôle Emploi, autant dire que j'étais la plus heureuse! J'ai eu un gros feeling avec les parents, et la petite fille m'a tout de suite adoptée, ce qui est top car nous mettions en place un accueil d'urgence suite au déménagement de l'ancienne assistante maternelle. J'ai rencontré la famille le jeudi pour commencer par une journée de 11 heures dès le lundi!

Depuis tout se passe très bien, la petite souris a pris ses repères à la maison, il faut néanmoins avouer que c'est un bébé très cool et qu'elle n'a eu aucun problème d'adaptation (ce qui est assez exceptionnel!), par contre, moi il a fallu que je prenne mes marques.

La première semaine a été assez folklorique niveau organisation, j'ai été débordée et épuisée. Déjà j'avoue, j'avais eu l'idée stupide d'arrêter le café. Non mais quelle idée! S'occuper d'enfants, faire des journées à rallonge, et le tout sans café... Alors j'ai tenu deux semaines, puis j'ai craqué, le café fait de nouveau parti de ma vie. Je vous avais préparé tout un article du style "comment j'ai arrêté le café", mais comme je n'ai eu aucune volonté finalement, vous ne verrez jamais cet article. Ou alors quand je serai enceinte, et que je devrais arrêter le café, le vin, le saumon, le saucisson, le fromage, les makis... Euh non... Mauvaise idée, continuons à nous occuper des gosses des autres haha.

L'organisation donc... 

A la maison, malgré une croissance explosive des lessives et des passages de l'aspirateur (traumatisant encore un peu plus le chat, l'aspirateur ce terrible prédateur du chat), j'ai plutôt bien géré, même si je pense être devenue maniaque, à savoir que l'aspirateur doit être passé au minimum deux fois par jour. En même temps, avec un bébé qui veut manger seul et qui émiette ses biscuits sur sa chaise haute, et un chat qui snobe les miettes (connasse!) , je n'ai pas le choix. Ha il y aussi le bébé qui veut caresser le chat et qui lui arrache les poils, on adoooooore. Bref, la maison, ça a été, mon projet était bien réfléchi, j'ai géré.

Les sorties, ont été un peu plus compliquées.

J'ai passé trois ans chez les jumelles, avec une maman hyper cool, sans prise de tête, je sortais pour des petits temps dehors donc sans sac à langer (les filles n'en avaient pas vraiment de toute façon, quand la maman sortait, elle fourrait tout dans un tote bag et hop, à la cool), et surtout, ils habitaient dans une résidence de standing, donc j'avais un ascenseur, de l'espace, et avec ma poussette double qui coûtait un mois de mon salaire, c'était nickel... Ici ce n'est pas la même chose. Il a fallu que je réfléchisse à ce que je devais mettre dans mon sac à langer, ne pas trop en mettre pour ne pas m'encombrer (la mission impossible quand tu veux que tout soit parfait) et avoir l'essentiel. C'est ainsi que ma première sortie fut épique. 

Déjà la poussette et les escaliers. Le week-end avant de commencer, j'ai acheté ma poussette, une Quinny Zapp Xtra 2, que j'avais repéré pour sa légèreté, son pliage facile, et sa fonction de citadine. Donc, stressée par mon premier jour de travail, j'ai passé une bonne partie du week-end à manipuler la poussette (tout en regardant des vidéos d'utilisation, c'est fou comme ça avait l'air facile...), et à réfléchir comment descendre mes escaliers, avec un bébé et une poussette. Je remercie la patience du chat (et de mon mec qui a aussi essayé de m'aider à trouver des solutions), car oui, oui oui oui, j'ai utilisé le chat pour m'entraîner avec ma poussette. Qu'on ne me juge pas, je te vois rire, toi là bas, on en reparle quand tu auras ton premier enfant et que tu voudras tester ton porte bébé et ta poussette va! D'ailleurs un chat et un porte bébé, ça me rappelle une histoire tiens... Morgane pourra peut être mieux nous en dire je crois. Non non je ne dénonce pas, tu penses bien. En théorie et en pratique féline, ça allait. Je commençais à maîtriser la bête (la poussette, le chat j'ai laissé tomber!). Donc le lundi, premier jour, tiens si on allait se promener... Je prépare mon sac, je prends la poussette d'une main, je la pose sur le pallier, je prends l'enfant, je ferme ma porte, je reprends la poussette, je descend les escaliers, EASY. Poussette et enfant poids plumes, nickel. Par contre, vous vous doutez bien qu'une fois en bas, j'ai moins fait ma maligne quand il a fallu déplier la poussette d'une seule main. Impossible. Alors j'ai tenté pendant cinq minutes d'une main, je transpirais, j'avais chaud, j'étais stressée, la petite commençait de pleurer, et moi je m'énervais, et je déteste ça, m'énerver. J'ai soufflé, sorti un lange du sac à langer et poser la petite dessus. Pas le choix, il me fallait mes deux mains. Donc vous vous doutez que j'ai galéré même avec les deux mains car énervée je ne tirais pas dans le bon sens, un massacre... J'installe la petite, et hop c'est parti pour ma toute première balade avec mon carrosse d'ass mat! Youpi... Est ce que je dois vous parler du retour qui a été tout aussi compliqué? Le sac à langer maintenant. Évidemment, il m'est arrivé un caca débordant. Alors toute fière, j'ai sorti ma couche, mon coton, ma tenue de rechange, le tapis de change, mon lini... Ha non. Première sortie dehors, cacatomique, caca de partout, pas de liniment. Je suis maudite. 

Alors bon, depuis ça va mieux. Je peux vous assurer que je n'oublie jamais le liniment et que j'ai trouvé ma technique pour ma poussette après une semaine d'essais. On sort régulièrement avec la poussette, le tout sans souci, et j'ai même fait ma première sortie en portage cette semaine. J'aime l'accueil chaleureux et familial que permet le métier d'assistante maternelle. Et j'ai eu le feu vert de ma puéricultrice pour accueillir un second bébé... Je suis en attente d'un futur petit bout qui viendra nous rejoindre dans cette aventure.

Je m'équipe petit à petit.
Chacune son goûter.
Par contre, je n'arrive pas à dire autre chose que "le projet ass mat". Ce n'est plus un projet bordel, c'est concret. "L'aventure ass mat" conviendrait mieux. Cela viendra avec le temps, quand je me sentirai pleinement accomplie dans mon métier. Et oui parce qu'avec mes dix ans d'expériences avec des tout petits, je suis une débutante, un bébé ass mat (très bien entourée par la jolie famille virtuelle des assistants maternels d'ailleurs!). Allez, je vous raconterai à coup sûr, mes prochaines aventures par ici...

2 commentaires:

  1. Trop chouette de lire tout cela ! J'espère que le deuxième bébé arrivera vite !

    RépondreSupprimer
  2. Et bien que de pérépécies avec ta poussette lol j'avoue que ça m'aurait stressée aussi !
    Sinon contente de voir quand tu t'éclate dans ton boulot car oui ass' mat' c'est un boulot pas qu'une aventure ;-)
    Il est déjà difficile de faire comprendre aux parents ( parfois à nos maris ) que nous faisons un vrai métier alors si nous même nous n'arrivons pas à la dire ce ne sont pas les autres qui le feront à notre place ;-)
    Sinon j'espère que tu auras très vite ton nouveau contrat.
    Moi j'en ai 4 aujourd'hui depuis 6h30 ce matin et je fini à 19h j'en suis épuisée d'avance !
    Je profite d'un petits moment où tous les enfants dorment en même temps pour faire une petite pause bloguesque ;-)

    RépondreSupprimer