03/02/2016

Ma Chouquette...

Le mois prochain tu auras 8 ans. Je ne vais pas mentir en disant que je n'y pense pas, si, j'y pense, en me demandant si tu auras le bel anniversaire que tu mérites. Depuis dix mois je ne fais plus partie de ta vie. Au début, c'était dur même si je suis passée par une phase où je faisais comme si cela ne me touchait pas. Mais à présent ma chouquette, je suis guérie, guérie de ne plus t'avoir dans ma vie. Ce n'est pas négatif vis à vis de toi, bien sûr que je pense souvent à toi, mais ce n'est pas douloureux. Ce sont des souvenirs heureux. Je ne suis pas nostalgique, je me dis que nous avions quelques années à vivre ensemble, à grandir toutes les deux ensemble, toi en tant que petite fille et moi en tant que beau parent, que nous avons bien profité même si tout n'a pas toujours été facile. Je n'oublie pas ses quatre années auprès de toi, car tu es la plus belle chose qui me soit arrivée, tu es un bon souvenir, et je me raccroche à ce bon souvenir pour ne pas détester mes quatre dernières années.
Il m'est arrivé une autre belle chose, depuis que je ne te vois plus.  Il est si génial avec moi. Lors de notre premier rendez vous, nous avions parlé de toi. Il m'a écouté avec beaucoup de patience, il s'intéressait aussi à toi, j'étais contente de lui parler de toi, de raconter notre histoire. C'était encore très douloureux, mais il a soigné ma peine. C'est grâce à lui que je suis guérie. Je pense vraiment que tu l'aurais adoré, et lui aussi il t'aurait adoré! Mais vous faites partie tous les deux de ma vie, mais de périodes très distinctes. Le passé avec toi me manque, mais le présent avec lui est vraiment beau et doux. Et alors le futur je ne t'en parle même pas. On a envie de très belles choses tous les deux, parce que je découvre vraiment ce que veut dire aimer depuis six mois. C'est beau, c'est doux, ce n'est pas douloureux. C'est sain, c'est bon. Je te souhaite tellement de trouver le même bonheur quand tu seras plus grande, un homme qui t'aime pour ce que tu es et qui te respecte plus que tout.
On me demande si j'ai des nouvelles de toi. Non je n'en ai pas, je n'en prends pas. Ce n'est plus mon rôle, je me dis que j'ai été un temps auprès de toi et que maintenant je passe le relai aux adultes qui t'entourent aujourd'hui. Des fois, je m'imagine te croiser, mais je ne sais pas quelle réaction j'aurai, ni même la tienne. Peut être es tu encore en colère contre moi, peut être es tu triste, peut être as tu envie de me revoir... Je ne sais pas. La vie réserve bien des surprises, alors peut être qu'un jour, la vie nous amènera à nous recroiser. Prends soin de toi ma chouquette, sois heureuse comme moi je le suis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire