14/08/2015

Deux ans.

J'en suis à ma cinquième semaine de vacances cet été, et c'est un fait: je m'ennuie de mon travail...Le 2 Septembre cela fera officiellement deux ans que je garde les jumelles, et nous repartons pour la troisième année (et certainement la dernière) avant l'entrée à l'école. J'essaie de ne pas y penser, car je sais que ce moment va être assez difficile. Je ne réalise vraiment pas que deux ans se sont écoulés! Etre nounou de jumelles ce n'est pas toujours facile, mais c'est quand même beaucoup de bonheur pour peu de galères.

La première rencontre. L qui était dans les bras de sa maman, s'éveillant de sa sieste. Et J, dans son lit, si paisible, qui dormait encore. Vous aviez un mois.
La première balade en poussette double et ma concentration pour ne pas trop vous secouer.
La première fois seule avec vous pendant deux heures. Mon stress à votre premier biberon dans mes bras. 
Les coliques de L et les longs câlins dans mes bras. Et quand tu t'endormais sur mon bras, mon coeur de nounou fondait littéralement.
Votre premier bain. Tout vérifier trois fois pour chacune, tout avoir à disposition, vos petits pleurs car vous détestiez ça. Mais les sourires une fois toutes sèches étaient si beaux.
Les petites fleurs et papillons que j'ai dessiné pour vous, et que j'avais accroché au dessus de la baignoire, pour rendre le bain moins angoissant.
Vos premiers sourires.
Les après-midis à vous bercer dans vos transats, en écoutant les berceuses, Chopin, Emilie Simon et Ella Fitzgerald.
Les biberons qui s'accumulaient dans l'évier de la cuisine.
Les premières lectures toutes les trois, et vos sourires à l'écoute de Bulle et Bob.
Votre premier Noël.
Vos chaises hautes que j'ai monté (avec amour et patience) pendant vos siestes.
La première compote de pomme.
Les petits plats préparés avec amour. Vous aviez six mois.
Le choix du doudou, le vrai.
Votre premier bain dans la grande baignoire. Votre premier bain toutes les deux avec moi, et les éclats de rire.
Les premiers pas de L. Tu avais onze mois.
Votre première bougie. Votre premier gâteau au chocolat et le début de votre grande histoire d'amour avec celui ci.
La photo de tes premiers pas, J, que maman m'a envoyé pendant les vacances. Tu avais un an.
Votre premier "Nounou".
Les chansons d'Anne Sylvestre, les berceuses jazz, les contes d'Hoffmann, les comptines avec vos petits doigts. Les p'tittous, les p'tittous, on les suit partout partout...
La découverte des confettis et du défilé du Carnaval!
Les premières couettes. Vous aviez dix huit mois.
Il y a eu votre premier moment de petites soeurs devenues grandes, quand je vous ai emmené dans la classe de votre grand frère à l'école, vous étiez si fières de venir le chercher, et lui était si heureux de vous montrer à sa maîtresse et ses copains. Vous êtes devenus les stars de la classe de Moyenne Section ce jour là. Vous n'étiez plus des bébés, c'était fini! Vous étiez de vraies petites filles.
Voici venu le temps des poupons, des dessins, des gommettes, de la pâte à modeler, et des petits poneys...
A 20 mois, vous avez fait votre premier trajet assise sur les sièges du tram. Quelle fierté les filles!
Le mardi matin, ce moment savoureux, où l'une est avec maman, l'autre avec nounou, pour profiter en étant seule, quel plaisir d'apprendre à mieux se connaître de cette façon (et surtout d'avoir les bras de maman ou de nounou pour soi!).
Puis le temps passe encore plus vite... Nous avons nos habitudes toutes les trois, se coiffer le matin, aller chercher ses chaussures et essayer de les enfiler seule, les longues promenades, toucher l'eau de la fontaine que vous aimez tant, les histoires avant le repas, le câlin et la chanson avant la sieste, les bisous esquimaux, les fous rires avec doudou, le bain du soir et son rituel câlin, les au revoir quand je rentre chez moi le soir...

Et voilà que vous avez deux ans.
Deux ans que je vous cotoie, que je vous vois grandir, rire, vous épanouir.
Alors bien sûr, tout n'est pas que joie et amour, mais c'est quand même génial, d'être une nounou de jumelles. J'espère profiter au maximum de cette dernière année, et ensuite, je laisserai l'école prendre le relai. Mais je ne vous oublierai pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire