15/06/2019

Ambassadrice MS Mode Orléans #1

Je vous l'annonçais sur Instagram la semaine dernière, je deviens ambassadrice du magasin MS Mode pour une année. Je remercie Cécile, amie et responsable du magasin de m'avoir lancé dans cette aventure folle! Le projet est de vous présenter des looks, mais pourquoi par la suite, lancer des events, avec rencontres où je vous aide avec l'équipe à trouver des tenues vous mettant en valeur et défier les idées reçues, en essayant ce que vous n'auriez jamais osé porter! La preuve avec la pièce que je vous présente aujourd'hui.

J'adore sa couleur brique, et ce petit noeud mettant en valeur les hanches et le ventre. Et pourtant, ma bouée, je cherche à la dissimuler depuis toujours. Mais notre corps est ainsi, alors pourquoi le cacher? Avec ce haut, j'ose montrer tout ça et avec fierté. Je me sens bien dans cette tenue! J'aime tellement ce haut que je l'ai aussi pris en blanc... Accepter cette expérience d'ambassadrice est aussi un défi pour moi. Assumer mon corps, oser les photos et l'exposition sur internet et donc aux critiques grossophobes, mais cela me fera avancer à coup sûr. Je vous retrouve bientôt pour un prochain look!


Lunettes: Rayban / Boucles d'oreilles: Kiabi / Haut: MS Mode / Jean: Kiabi / Kimono: Kiabi / Chaussures: Kiabi / Sac: Fossil / Bracelet: Les pipelettes.

MS Mode Orléans / Aushopping Saint-Jean
Trois fontaines, 28 avenue Pierre Mendès
45140 Saint-Jean de la Ruelle

10/06/2019

Un mois après le second rendez-vous avec la nutritionniste.

Début Mai, je vous racontais mon second rendez-vous de suivi avec la nutritionniste. Je dois vous avouer que le mois de Mai a été déstabilisant, avec la peur omniprésente de l'échec. Habituée aux régimes avec des pertes de poids impressionnantes au départ, je ne m'attendais pas à une perte de seulement 2.5kg. Alors oui 2.5kg de masse graisseuse uniquement, mais déception tout de même. J'ai eu beaucoup de mal à me remettre le pied à l'étrier, quelques crises de boulimie sont venues s'initier de nouveau dans ma vie en ce mois de Mai... Mais j'ai continué mes efforts, respecté le protocole tout en m'autorisant quelques écarts, notamment le week-end. J'ai passé un mois totalement découragée, où j'ai beaucoup moins parlé de mon poids sur les réseaux, voulant sans doute me protéger.

Puis, la révélation.

J'ai retrouvé ce week-end mes parents après deux mois sans les voir. J'ai stressé pendant trois jours avant leur visite, j'avais très peur du regard de ma mère, de ses réflexions (je ne sais pas prendre du recul vis à vis de ma maman, et toutes ses remarques ont un impact sur moi, que cela soit positif ou négatif). Soulagement lorsqu'ils m'annoncent tous les deux en me voyant que j'ai réellement perdu beaucoup de poids, que je m'affine, et que la rééducation alimentaire fonctionne. Que cela fait du bien! Bien sûr, je vois mon corps changer, mais je suis souvent déçue que cela n'aille pas assez vite, alors quand des proches vous encouragent en vous disant que les efforts paient, cela fait un bien dingue!

Le second événement marquant est le shopping chez MS Mode, dont je suis d'ailleurs l'ambassadrice pour la boutique d'Orléans pour une année. Cécile, la responsable de la boutique m'a conseillé, m'a poussé à me dépasser et tenter des tenues que je n'aurai pas osé! Je suis repartie avec deux tops de couleurs (blanc et brique), une robe blanche et une jupe longue noire. Une jupe! Je n'ai pas porté de jupe depuis l'école primaire, me l'interdisant, alors que les jupes longues me font tellement envie depuis des années... J'ai hâte de vous montrer mes looks, car en tant qu'ambassadrice, je vais vous présenter régulièrement des looks MS Mode sur mon compte Instagram et de temps en temps ici. Prendre la pose, en extérieur (à la vue des autres), me regarder en photo, m'afficher sur les réseaux: c'est le grand défi de 2019! M'assumer, m'aimer, m'épanouir, avec ce corps que j'aime tel qu'il est. Lors des essayages, je me suis aussi rendue compte que j'avais perdu une bonne taille. 50/52 et 3XL/2XL en début d'année, je suis maintenant au 48 et XL!

Finalement, après quelques semaines dans l'ombre, je ressors plus forte de cette petite déprime, avec beaucoup de projets et l'envie de réussir.

07/06/2019

Le trouble de l'oralité chez l'enfant.

Aujourd'hui, j'ai décidé d'intervenir ici sur le trouble de l'oralité, que je connais uniquement depuis quelques mois... Pourtant, avec bientôt douze années d'expériences en Petite Enfance, j'ai forcément rencontré un ou plusieurs enfants atteint de ce trouble.

Je me souviens de ce petit gars en crèche qui mangeait encore en mouliné à deux ans, et qui "posait problème" à la directrice. Elle voulait absolument qu'il accepte les repas en morceaux, en disant qu'il était capricieux à deux ans et que ses parents le prenaient encore pour "un bébé". Je me souviens de cette situation, qui date pourtant d'il y a sept ans, car je la trouvais très injuste avec cet enfant, et avec la recul, nous, professionnelles de la Petite Enfance, avons "maltraité" cet enfant en lui donnant des morceaux, qui ne passaient évidemment pas. Je me souviens de cette collègue insistant en lui rabâchant qu'il faisait un caprice... Sauf que le trouble de l'oralité n'est pas un caprice! Et chaque enfant évolue à son rythme... Combien de professionnels et de parents, insistent pour les morceaux auprès d'un enfant, alors que ceux ci souffrent de ce trouble sans le savoir, sans le connaître...?

Qu'est ce que l'oralité?

L'oralité regroupe l'ensemble des fonctions orales qui se rapportent à la survie et à la communication (alimentation, langage, exploration tactile, exploration gustative...). Elle débute in utéro avec le réflexe de Hooker: la langue descend, la main touche les lèvres, le bouche s'ouvre et la langue sort pour toucher la main. Vient ensuite le réflexe de succion et de déglutition, puis petit à petit, l'enfant va explorer avec sa bouche et manger à la cuillère, mastiquer, parler... L’oralité ne se résume pas à la bouche, et la bouche ne sert pas que pour l’alimentation! La bouche est l’interface du dedans et du dehors et son bon développement est essentiel pour nous.

Les troubles de l'oralité se présentent de différentes façons: une difficulté d'alimentation, lenteur de prise alimentaire, nausées, vomissements, absence de plaisir, refus des morceaux, troubles de la déglutition, retard de langage, absence de sensation de faim etc...

J'ai donc décidé aujourd'hui de partager avec vous, parents et professionnels de la Petite Enfance, le témoignage de mon amie, Clémentine, 30 ans, maman de deux petits garçons dont Victor, 3 ans et demi qui présente un trouble de l'oralité.

Quels ont été les premiers doutes?

Avec le papa, nous avons commencé à avoir de vrais questionnements lorsque nous avons commencé la diversification: Victor n’a jamais manifesté la moindre sensation de faim et il n’a jamais rien porté à sa bouche (jouets, hochets etc...) hormis son pouce. Puis lorsque nous avons tenté d’introduire les morceaux en changeant la texture de ses purées, des haut-le-cœur ainsi que des vomissements « réflexes » sont survenus. Pensant qu’il n’était pas encore prêt, nous ne nous sommes pas inquiétés. Mais plus le temps passait, plus ses vomissements étaient importants et ils ont disparus lorsque nous sommes revenus à des purées lisses. Nous avons aussi remarqué qu’il acceptait de manger seulement lorsque la nourriture était à température ambiante, le fait que cela soit tiède ou chaud le dérangeait énormément et cela se soldait sur un refus total de manger.

Comment se caractérise le trouble de l'oralité de ton petit garçon au quotidien?

C’est quelque chose de très éprouvant chaque jour. Et je pèse mes mots. A chaque fois qu’il vomi, la terreur le reprend. A chaque rhume, après un rot mal négocié, dès qu’il tousse trop gras, il peut vomir et se braquer complètement. Ce qui fait que l’on passe des semaines à lui faire reprendre confiance. Aujourd’hui cela s’est un peu apaisé suite à sa prise en charge, on traverse plusieurs jours où il refuse de manger et/ou de boire ; nous arrivons en général à lui faire reprendre une alimentation correcte en le faisant participer un maximum et en l’encourageant. Actuellement il mange uniquement des Bledichef 12 mois que l’on enrichi sur conseil de sa diététicienne. Les morceaux ne sont toujours pas d’actualité vu qu’il ne sait pas mâcher.

Comment as été posé le diagnostic?

J’ai bataillé pour que nous soyons pris au sérieux ! Pour bon nombre de personnes, il s'agissait de simples caprices. Alors que non, un enfant d’un an n’est pas capable de faire de caprice. Au final, suite à une affiche de sensibilisation, j’ai reconnu Victor dans la description du trouble. J’en ai parlé à notre pédiatre qui a reconnu les similitudes. Elle m’a fait une ordonnance pour un bilan orthophonique. S’en est suivi une recherche épuisante d’un.e orthophoniste formé.e aux troubles de l’oralité et j’ai fini par en trouver une à 35 km de chez nous. A la suite de ce bilan, le diagnostic a été posé.

Quelle est la prise en charge nécessaire pour le trouble de l'oralité?

Lors de la pose du diagnostic, Victor était suivi 2 fois par semaine chez une orthophoniste. Il a dit ses premiers mots vers 2 ans et demi grâce à des massages de désensibilisation prodigués 8 fois par jour. Ce sont des massages lui permettant d’appréhender sa bouche et les muscles, cependant je vous conseille de ne pas vous lancer dans ces massages sans suivi orthophonique car les gestes doivent être précis. Pour compléter ces massages, nous avons mis en place, toujours avec son orthophoniste, la méthode Makaton (qui est une méthode d’apprentissage au langage https://www.makaton.fr/decouvrir-le-makaton) ainsi que des activités de « patouillage » différentes chaque semaine. Vu qu’il ne sait pas mâcher, il n’avait pas les muscles nécessaires pour parler ; la méthode Makaton l’a vraiment aidé à communiquer et les premiers mots sont venu rapidement (après 2/3 mois d’orthophonie). Aussi, c’est à force de lui montrer et jouer avec des aliments lorsque je préparais un repas qu’il a accepté de les toucher sans avoir la nausée. Il faut savoir qu’à la plage ou au parc, Victor ne pouvait pas toucher le sable ou la terre sans avoir un haut-le-cœur. Aujourd’hui, Victor est pris en charge à hôpital 2 fois par semaine. Il y voit une psychologue, une pédopsychiatre, une orthophoniste, une diététicienne ainsi que deux éducatrices. Je viens d’obtenir une dérogation pour faire de l’orthophonie en plus afin de renforcer sa prise en charge. J’ai réussi à trouver une praticienne qui nous accepte et cela devrait se mettre en place dès cet été !

Quelque chose à rajouter?

Oui, j’aimerai vraiment insister sur le fait que non, ce ne sont pas des caprices et oui, un enfant peut se laisser mourir de faim. A partir du moment où il assimile la nourriture à une souffrance, c’est évident à comprendre. Je souhaite de tout cœur que ce trouble soit plus connu. A l’ère d’internet, des réseaux sociaux et du partage, renseignons-nous et ne stigmatisons pas les parents de « faibles » et/ou les enfants de « capricieux ». Au moindre doute parlez en à votre pédiatre ou votre médecin de famille. S’il ne connait pas le trouble de l’oralité, n’hésitez pas à lui en parler et voyez ensemble pour faire un bilan orthophoniste. Merci énormément Julie de m’avoir permis de parler de ce trouble encore trop méconnu ! J’espère que mes mots pourront aider soit à comprendre ce qu’est ce trouble, soit aider les parents ou l’entourage d’enfants concernés !

Merci à Clémentine pour ses réponses, je précise d'ailleurs que celles ci correspondent à sa propre expérience et à son ressenti de maman. N'hésitez pas à réagir ici ou sur Instagram.

Ressources:

Plaquette Les troubles de l'oralité de l'URPS Orthophonistes Hauts de France.

Dossier HopToys sur les troubles de l'oralité.

28/05/2019

Activités avec un bébé 6 - 12 mois.

Vous me demandez tellement souvent des idées d'activités pour vos bébés, qu'il fallait que je vous partage un article sur mes idées d'activités avec les bébés, on commence avec la tranche 6-12 mois aujourd'hui. Je rappelle que chaque enfant est unique et évolue à son rythme. Il n'a pas à rentrer dans "des cases", faites lui confiance et adaptez vous selon ses envies et ses capacités.

- Ballons / balles sensorielles.

Entre 6 et 12 mois, Bébé se déplace essentiellement au sol, il se retourne, roule, rampe, et gagne en confiance, ses gestes sont de plus en plus précis. Les ballons vont le captiver: ça roule, ça rebondit... Vous pouvez varier les tailles des ballons. Ici j'aime beaucoup ceux de Djeco qui sont petits, ils sont très bien pour les bébés (et je les trouve très jolis). Niveaux balles sensorielles, vous pouvez là encore vous faire plaisir, il en existe des dizaines: à picots, en mousse, à rubans, avec de l'eau, miroir, à paillettes, de poids différents... Les balles peuvent être utiliser très longtemps, les plus grands ici les adorent! Je vous conseille Wesco et Hop Toys pour dénicher vos merveilles, vous aurez une belle gamme de choix.

- Premiers bacs sensoriels.

Je fais des bacs sensoriels pour les grands, et je propose toujours aux bébés présents de participer: lentilles, sable, semoule, glaçons... tout est possible sous étroite surveillance bien évidemment pour ne pas que votre enfant ingère des objets qui risquent de l'étouffer! Soyez très prudent et si vous sentez qu'il n'est pas prêt alors reproposez l'activité quelques semaines plus tard. Pour y aller en douceur, vous pouvez plonger les pieds de votre bébé dans les bacs, pour lui offrir multiples sensations. Le bain peut être aussi un grand moment de jeu, n'hésitez pas à lui proposer des contenants à vider, remplir, secouer... Vous pouvez retrouver mon tableau Manipulation sur Pinterest pour vous inspirer.

- Bouteilles sensorielles.

Dans le même esprit que les bacs, les bouteilles sont tops pour les bébés car les combinaisons sont multiples! Elles peuvent être visuelles ou bien auditives en fonction de ce que vous mettrez dedans. Ici j'en ai fait avec des couleurs (colorants), de l'huile, du savon, des paillettes, et aussi des perles ou de gros sequins. Amusez vous avec ce que vous avez dans vos placards! Riz, élastiques, semoule, pâtes, liquide vaisselle... L'occasion pour l'adulte d'exprimer sa créativité. Et si vraiment vous êtes nuls pour créer des trucs, direction Pinterest là encore vous trouverez des centaines d'idées! J'utilise des contenants pour le voyage, mais vous pouvez récupérez des petites bouteilles d'eau, cela fait aussi parfaitement l'affaire. Pour plus de sécurité, collez au pistolet à colle le bouchon... Les petites mains sont très douées pour ouvrir des bouteilles même bien vissées...

- Peinture au yaourt / Peinture comestible.

Rien de plus simple, un yaourt réparti dans deux ou trois pots, du colorant alimentaire pour chaque couleur, une grande toile cirée au sol (ou bien dans la chaise haute), et laissez votre bébé explorer par lui même le mélange de couleurs. Il pourra goûter sans aucun danger la peinture que vous lui aurez préparer. 

Je vous propose une autre recette de peinture comestible: 1 verre de fécule de maïs, 6 cuillères à soupe de sucre, 4 verres d'eau et du colorant alimentaire. Parfait pour une bonne patouille! Laissez le se salir, il prendra un bon bain ensuite...

- Peinture propre.

Avec la peinture propre, votre bébé va créer sans se salir. Il vous faudra de la gouache, une feuille de papier, une pochette plastique, et du scotch. Il suffit de mettre des petits tas de peinture sur le papier et de glisser la feuille dans la pochette en plastique. Il faudra scotcher l'ouverture, afin que la peinture ne se disperse pas de partout. Votre bébé pourra ainsi manipuler la pochette et voir les mélanges des couleurs. Vous pouvez également scotcher la pochette sur votre table, ou bien au sol! J'aime beaucoup le faire sur une vitre pour les plus grands, car ils peuvent ainsi jouer avec la transparence et la lumière. J'aime bien cette activité, mais je pense qu'il est aussi très important pour les enfants de se salir et d'explorer la matière...

- Aller à la rencontre des animaux / découvrir le monde.

Observer la nature et les animaux est une activité qui plaira beaucoup à votre bébé. Sa vision devient de plus en plus précise et il suit sans souci les objets en mouvement. Dès que vous le pouvez, sortez en balade pour permettre à votre enfant de découvrir le monde qui l'entoure. Les mini fermes sont chouettes pour les enfants (à condition que les animaux soient élevés dans de bonnes conditions de vie, personnellement je ne cautionne ni le cirque ni les zoos): mouvement, bruits, odeurs, couleurs... Vous pouvez également faire un tour dans les jardineries, pour observer les poissons, les lapins, les cobayes... Ces moments de découverte seront parfaits en écharpe de portage ou dans vos bras, pour rassurer votre enfant dans cette exploration.

- Panier Montessori.

J'adore confectionner des paniers à trésors pour les bébés et les plus grands. Utilisez des objets du quotidien sans danger et proposez lui dans un panier.

- Chansons à gestes et musique.

La vie serait bien calme ici sans musique! Nous en écoutons à tout moment de la journée. Du rock, du reggae, de la variété, du classique, des comptines, je varie pour un maximum de diversité! Et j'adore voir les bébés commencer à gesticuler aux premières notes de musique! Confectionnez vous une playlist spécial pour bébés avec différents styles musicaux. Ce n'est pas parce qu'on est un bébé qu'on doit écouter Rémi et ses comptines toute la journée (bonjour notre santé mentale ensuite j'ai envie de vous dire, pardon pour les fans de Rémi et Rémi s'il passe par là). Il est important de varier les découvertes, et vous verrez très vite quelles chansons votre bébé préfère! Ici les trois chouchoutes sont A nos souvenirs de Trois cafés gourmands, Back in black d'ACDC, et Surfin USA de The Beach Boys.

En plus d'en écouter, nous chantons bien évidemment des tas de comptines, nos préférés sont les chansons à gestes! Le grand cerf, Oléoléo banjo, les crocodiles, Petit Escargot...

Nous faisons également de l'éveil musical. Je dispose d'une bonne gamme d'instruments et nous faisons des concerts endiablés. Cultura vend de très chouettes kits d'éveil complet pour enfant, et Djeco fait des instruments très sympas, notamment la gamme Animambo que je suis entrain d'acheter petit à petit. 

25/05/2019

Mon espace imitation.

J'ai récemment réorganisé toute ma salle de jeux, et je partage aujourd'hui avec vous notre nouvel espace. J'ai distingué trois grands espaces: Les jeux d'imitation (cuisine, poupées, ménage), l'espace imagination (maison de poupées, personnages, animaux, petites voitures), et le coin motricité éveil des bébés. Je vous présente aujourd'hui, notre coin imitation.

L'espace Cuisine.


L'élément central est bien évidemment ma cuisinière en bois modèle Macaron de chez Janod. Elle n'est ni trop petite, ni trop grande, et est parfaite pour un espace comme le mien (pour rappel ma salle de jeux fait 10m²). Auparavant, je m'organisais ainsi: la cuisinière d'un côté et une caisse de dînette. Sauf que j'ai remarqué rapidement que les enfants n'étaient pas intéressés par cet espace, tout simplement car tout était passif et pour les inciter à jouer, il faut donner vie à nos espaces! J'ai sorti les casseroles que j'ai disposé sur la cuisinière, j'ai rangé la vaisselle dans les placards, et les plats à gâteaux dans le four. J'ai accroché un torchon et une manique, et installé leur petite table avec chaises à proximité. Ainsi nous sommes vraiment dans l'imitation d'une cuisine! J'ai gardé la caisse pour mettre les aliments, mais chaque jour, je mets la table avant l'arrivée des enfants modulant ainsi les aliments et variant les repas (il est important d'avoir une alimentation équilibrée n'est ce pas?!).


Cuisinière en bois, Janod - Casseroles, Ikea - Vaisselle en mélanine, Sostrene Grene - Service à thé, Sass & Bell - Grille pain, House of toys - Mixeur, House of toys - Torchon et manique, Sostrene Grene - Table et chaises, Ikea - Nappe, La Petite Mercerie - Fruits et légumes en tissu, Ikea - Fruits, légumes, aliments en bois, Vilac.

L'espace Poupées.


Premier élément incontournable: le lit. Je l'ai choisi double, avec les deux lits qui se séparent pour éviter les conflits pour les enfants, et le fait qu'ils se superposent est un vrai gain de place. J'ai enfin acheté une petite table à langer pour les poupons également. Il me manque encore des accessoires indispensables comme un petit pot, quelques couches, des gigoteuses, mais tout ça devrait bientôt arrivé à la maison! Je dispose aussi de deux petites poussettes cannes, que les enfants promènent très souvent dans la maison. Pour décorer, j'ai commandé cette sublime guirlande en tissu chez une petite créatrice de Vinted (tomdhappyy).


Table à langer, Hape - Lits double, Picwic - Poussette bleue à pois, Picwic - Poussette rose chinée - Guirlande, Vinted.

Le ménage.

J'ai investi dans la super caisse pour le linge Mélissa & Doug: une panière, la planche à repasser, le fer, la lessive, l'adoucissant, les lingettes, et le spray. Je le trouve complet et j'en suis ravie. Les enfants ont également une pelle et une balayette, et des jouets en bois de chez Lidl. Il nous manque un balai et un étendoir. Une machine à laver aussi serait géniale, mais je ne trouve pas mon bonheur... J'aimerai un meuble en bois, à prix raisonnable. Si vous avez des bons plans, je suis preneuse! 

23/05/2019

Fête de la Nature 2019.

Du 22 au 26 Juin 2019, a eu lieu la Fête de la Nature, pour l'occasion, nous avons fait plusieurs activités en relation avec cette thématique. Nous passons la plupart de notre temps dehors avec les enfants, mais ce fut l'occasion d'explorer la nature un peu plus que nous le faisons déjà!

- Nous avons observé les petites bêtes!


- Nous avons ramassé beaucoup de fleurs dans le jardin en bas de la maison (qui nous offre des coquelicots magnifiques!), puis au parc. Nous avons tout mis dans un panier, puis avec plusieurs gobelets j'ai proposé une activité de transvasement aux enfants. Ils ont beaucoup aimé manipuler couleurs et senteurs.


- Nous avons touché les arbres.

- Nous nous sommes assis au bord de la mare pour écouter les grenouilles.

- Avec les fleurs restantes, j'ai fabriqué des glaçons de fleurs pour une activité de manipulation. Le beau temps et la chaleur sont enfin au rendez-vous, alors nous en avons profité pour patouiller dans notre bac sensoriel, petits et grands (de 8 mois à 3 ans)!

Une nuit dans plusieurs petits bols au congélateur avec de l'eau!

- Une des petites copines a fêté son baptême républicain la semaine dernière, et à cette occasion, des graines de fleurs à semer nous ont été offert par ses parents, alors nous avons fait une activité jardinage. Transvaser, ramasser, toucher la terre, tasser...

- La nature nous a remercié avec le rougissement de nos premières fraises!


Et elles étaient bien bonnes! 

Je prépare d'autres activités autour de ce thème dans les prochaines semaines notamment sur la connaissance des insectes qui fascine Poussin! Rendez-vous ici ou sur Instagram.

05/05/2019

Semaines 4 et 5 de ma rééducation alimentaire. Premier bilan.


Petit bilan de mes semaines 4 et 5 de ma rééducation alimentaire: deux semaines au top, je suis pleine d'énergie et de motivation. Je suis toujours dans le respect de mes quantités, et surtout la culpabilité s'envole au fil des semaines... Ce matin, j'avais rendez-vous avec ma nutritionniste pour le bilan de ces cinq premières semaines.

J'appréhendais beaucoup la pesée, et le résultat est de 2.5 kilos perdus. La déception a été immense car clairement je pensais avoir perdu beaucoup plus. Par prudence, j'avais misé 3 kilos, mais j'en espérais vraiment le double vu le changement sur mon corps... La déception m'a envahit pendant l'entretien et quelques heures après... Mais avec le recul, cette rééducation alimentaire n'est que positive:

♥ J'ai perdu 1 point d'IMC. Même si on se fiche de l'IMC dans mon cas car j'ai une masse musculaire toujours très élevée, celui ci le restera aussi même si la masse graisseuse diminue.

♥ Je n'ai perdu que 2.5 kilos mais c'est ce qu'il fallait: ni pas assez, ni trop. Et il s'agit uniquement de masse graisseuse, donc c'est très positif!

♥ Perdre doucement permet à mon corps de se remettre en place, et prépare ma peau à la perte de poids également. Une grosse perte la fragiliserait totalement et provoquerait un excédent de peau... 

♥ Les crises de boulimie ont disparu depuis 9 semaines et c'est génial! Je gère mieux mes émotions face à l'alimentation. Et surtout je passe une nouvelle étape: accepter de perdre doucement pour que mon corps accepte le changement. Perdre 5 kilos en un mois avec un régime hypocalorique et restrictif est faisable, là il s'agit de long terme, d'éviter l'effet yoyo et de se rééduquer pour toute la vie...

02/05/2019

Compote pomme poire cannelle.

♥ Epluchez et découpez en petits dés deux pommes Gala et deux poires.
♥ Mettez le dans votre panier vapeur et laissez cuire en cuisson 3 (pour le babycook). Je mets le mode 3 car je trouve que les fruits sont vraiment bien fondants et ils se mixent mieux pour des tout petits bébés.
♥ Une fois vos fruits cuits, mixez les avec un peu de cannelle. Et voilà c'est prêt!

Cette compote est aussi une bonne base pour une tarte aux fruits!


19/04/2019

Semaine 3 de ma rééducation alimentaire.

Allez, je clos ma troisième semaine. Une semaine très compliquée, affreuse, nulle, déprimante. Bref, une vraie semaine de merde! Je ne voulais pas faire de bilan semaine par semaine, mais j'espère vraiment que me défouler ici me fera du bien et me permettra d'avancer en semaine 4...

♥ Nutrition: Je respecte comme toujours mes instructions mais la culpabilité de manger les glucides est plus pesante chaque jour. J'ai aussi tendance à sauter ma collation alors qu'elle est essentielle, et boire beaucoup moins que nécessaire... Je ne mange pas avec excès, et je fête mes sept semaines sans crises de boulimie.

♥ Corps: Je me sens gonflée mais cela vient sans doute de mon cycle qui est irrégulier. Je remarque que j'ai perdu en sous vêtements mais ce n'est pas la folie non plus. Je passe ma journée à me demander ou à demander à mon mec si j'ai maigri... Je suis un peu en phase obsession...

♥ Psycho: J'ai vécu la semaine en syndrome pré menstruel (et je le suis toujours au moment où j'écris cet article): dégoût de mon corps, dévalorisation, culpabilité, irritabilité, envie de fringales, corps gonflé, règles qui ne viennent pas. C'est la catastrophe. Je suis aussi devenue obsédée non pas de ma balance mais du mètre pour me mesurer, donc je l'ai rangé et je n'y touche plus car c'est source d'angoisse pour moi.

Pour cette semaine 4, on va espérer que les trois jours en Bretagne loin du quotidien fassent du bien! Je me suis aussi offert une Fitbit que je devrais recevoir la semaine prochaine pour m'encourager à bouger toujours plus. Allez, la semaine prochaine, je dégomme tout!